Gestion d’actifs pour le compte de tiers

Gestion d'actifs pour compte de tiers

Dans l’objectif de faire croître leur patrimoine, les investisseurs de tous types peuvent choisir de se tourner vers les marchés financiers.

La constitution et la gestion d’un portefeuille d’actifs n’est toutefois pas à la portée de tous. La grande variété d’instruments financiers disponibles rend cet exercice difficile pour les particuliers. Ces derniers n’ont souvent ni les connaissances ni le temps nécessaire à une gestion optimale d’un portefeuille boursier. Pour répondre à leurs besoins, ils confient leur épargne à des professionnels ayant les moyens techniques et l’expérience pour ce type d’opérations.

Les entreprises également sont à la recherche de placements pour une partie de leur trésorerie. Là encore, la gestion d’un portefeuille d’actifs financiers est la majorité du temps déléguée à des entités spécialisées. L’objectif pour ces deux catégories d’investisseurs sera de trouver des placements financiers qui cumulent trois critères principaux : la liquidité, la sécurité et la rentabilité. Nous allons voir que ceux-ci peuvent être atteint grâce aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières.

Gestion d'actifs pour compte de tiers

 

Les différentes formes de gestion d’actifs pour le compte de tiers

Premièrement, certains investisseurs choisissent de prendre directement leurs décisions d’investissements en achetant des titres financiers (que ce soit actions, obligations…). Cette pratique nécessite comme dit précédemment d’avoir un bagage de connaissances afin de ne pas être perdu face à la multitude de produits accessibles et face aux risques que présentent les marchés financiers.

La gestion d’actifs est maintenant dominée par le recours à des spécialistes. Nous pouvons commencer par définir la gestion d’actifs pour le compte de tiers. Selon Jean-François Boulier et ses collègues (Mini guide de la gestion pour compte de tiers ou ce que vous avez toujours voulu savoir sur la gestion d’actifs) : « la gestion pour compte de tiers se définit par la délégation de la fonction d’investissement et de gestion des capitaux et de l’épargne par de nombreux agents diffus, privés ou institutionnels, au bénéfice d’une entité spécialisée, la société de gestion, en contrepartie d’une rémunération (commissions de gestion, frais de souscription…) ».

La réglementation française relative à cette pratique a pour base, la directive européenne Marchés d’Instruments Financiers (MIF) entrée en vigueur le 30 avril 2004, qui a été transposée en droit français en 2007 via la modification du code monétaire et financier et du règlement général de l’Autorité des Marchés Financiers  (d’après l’ASF « Les prestataires de services d’investissement »).

Ces prestations de gestion d’actifs pour le compte de tiers sont dorénavant uniquement du ressort des sociétés de gestion de portefeuille, dont c’est l’activité principale et qui doivent être agréées par l’Autorité des Marchés Financiers. Fin 2011, ces entités étaient à 60% de type entrepreneuriales détenues par des personnes physiques, à 21% détenues par des établissements de crédit, à 7% détenues par des sociétés d’assurance et des mutuelles (d’après l’AMF  « Rapport annuel sur la gestions d’actifs pour le compte de tiers en 2011 »).

Leur activité s’articule autour de deux grands types de gestion d’actifs pour le compte de tiers : la gestion sous mandat et la gestion collective.

 

  • La gestion sous mandat permet à un client de confier la gestion de ses actifs financiers à une société de gestion de portefeuille. Ce type de gestion ne s’adresse qu’aux investisseurs ayant un capital supérieur à un montant donné.Un mandat de gestion est établi afin de définir les objectifs du client (durée de placement, sensibilité au risque, performance visée…).

    La gestion est donc totalement à la main du gérant qui investira bien souvent, il faut le noter, une partie du montant sous gestion dans des produits de gestion collective. Ce dernier aura envers le client une obligation de moyens, pas de résultat.Ce mode de gestion personnalisée est plus onéreux, il doit donc s’adresser aux personnes ayant des montants conséquents à placer afin que les frais plus importants soient compensés par une espérance de gain supérieure.

    On peut également noter que certains clients, de par leur demande spécifique et leur apport de fonds important, nécessitent la création de fonds dédié individuel.

  • La gestion collective permet aux épargnants d’investir à plusieurs au sein d’un même placement. Chacun d’entre eux choisira quelle somme il souhaitera apporter et recevra en contrepartie un nombre d’actions ou de parts de ce placement. Un ou plusieurs gérants seront ensuite chargés, en respectant l’objectif de gestion du fonds, de réaliser des investissements.

    Le but étant d’atteindre une performance donnée et ce, en veillant à ne pas dépasser un certain seuil de risque.Les revenus obtenus à travers ces investissements peuvent être soit réinvestis directement dans le placement collectif ou distribués aux investisseurs au prorata du nombre de parts/actions qu’ils détiennent. Concentrons-nous sur la gestion collective puisque l’objet principal de ce site reste les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières.

    En effet, les sociétés de gestion vont proposer à leurs clients l’accès à un ou plusieurs véhicules d’investissement. Nous y reviendrons plus en détails sur la page consacrée aux OPCVM, pour le moment intéressons-nous au développement de la gestion d’actifs pour compte de tiers.